La Phlébologie

Les maladies veineuses

 

La maladie veineuse chronique, se transmettant des parents aux enfants, associe deux pathologies, la maladie variqueuse et l’insuffisance veineuse des membres inférieurs.

 

La maladie variqueuse se traduit par l’apparition de varices des membres inférieurs, qui sont des veines apparaissant en relief sous la peau en position debout. Elle peuvent se compliquer de rupture avec hémorragie ou de Para-Phlébite (thrombose veineuse superficielle) par formation de caillot.

 

L’insuffisance veineuse des membres inférieurs est à l’origine de sensations de douleurs, pesanteurs, gonflements s’aggravant au fil de la journée. Elle peut se compliquer d’oedème des pieds, remontant parfois jusqu’au genou, d’altérations de la peau, au niveau des jambes et enfin, d’ulcères veineux.

 

Le syndrome de congestion pelvienne est une autre forme de la maladie veineuse, moins connue, favorisé par les grossesses multiples chez des patientes prédisposées. Il se traduit par l’existence de varices pelviennes douloureuses. La congestion des veines pelviennes, durant la grossesse, semble être le point de départ ou de l’aggravation de ce phénomène au vu de récentes études.

 

La maladie thrombo-embolique veineuse, favorisée par certaines conditions comme l’alitement prolongé, l’immobilisation ou encore la grossesse, peut prendre deux formes parfois associées :

la Phlébite (thrombose veineuse profonde) et l’Embolie pulmonaire. 

 

La Phlébite, se traduisant par un oedème douloureux du mollet ou de la jambe, peut malgré un traitement bien conduit, laisser des séquelles, avec des symptômes proches de ceux de l’insuffisance veineuse. On l’appelle le syndrome post-thrombotique.

 

L’Embolie pulmonaire est la conséquence de la migration d’un caillot, né dans une veine, qui va remonter et traverser le cœur, pour être envoyé vers les poumons. Le caillot, en bouchant une artère pulmonaire, peut déclencher une douleur thoracique, une gène respiratoire brutale avec essoufflement, voire un décès par arrêt cardiaque. C’est une pathologie grave relativement fréquente. Sa prévention passe par la détection précoce et le traitement bien conduit des thromboses des membres inférieurs.


 

Les Actes de phlébologie

L’ensemble des soins est exclusivement réalisé au cabinet médical

Les traitements ont énormément progressé, laissant aujourd’hui peu de place au traitement chirurgical, plus lourd. La plupart des interventions sont légères, avec ou sans anesthésie locale, non invasives. Elles permettent ainsi d’éviter les anesthésies générales que nécessitaient les anciennes pratiques et obtiennent d’excellents résultats.

Écho-doppler au cabinet dans la salle Échographie/LASER

 

Écho-Doppler veineux des membres inférieurs

Pour recherche de phlébite, bilan de maladie variqueuse

 

Écho-Doppler veineux abdominal et périnéal

 

Écho-Doppler veineux pelvien - y compris durant la grossesse

 

 

Varices

 

Écho-sclérose à la Mousse

Fermeture des veines saphènes à la Colle
Deux techniques performantes, susceptibles de remplacer aujourd’hui la chirurgie des veines saphènes (stripping et/ou crossectomie)

 

Phlébectomie

Exérèse des veines varices visibles sous la peau

 

 

Varicosités - petits vaisseaux visibles sous la peau

 Avec utilisation de la Transluminescence


Sclérose liquide ou à la Mousse 

LASER vasculaire Nd YAG

 

 

Insuffisance veineuse

 

Mésothérapie

Pour soulager des symptômes d’insuffisance veineuse, sans reflux associé, notamment en période de chaleur

CABINET MÉDICAL - DOCTEUR ARNAUD BOUDOUSSE - IMMEUBLE AALTA -  1 RUE LOUIS LAGORGETTE / 33150 CENON - AGGLOMÉRATION DE BORDEAUX - T / 09 50 25 66 52